Liste Votre France, sénatoriale 2023 - Alain Ouelhadj

En questionnement ? Notre guide du vote utile en 5 critères


La France qui gagne et qu’on aime : joyeuse, ambitieuse et fière 

Chère grande électrice, cher Grand électeur,

Le 16 ou le 24 septembre, vous aurez le privilège d'élire au nom des deux millions de français établis hors de France leurs sénateurs.

Si vous êtes encore en réflexion, je vous propose notre petit guide du vote utile en 5 critères : 

1. La Gauche, La Macronie ou La France : Choisir son camp
Vous le voyez tous les jours : insécurité généralisée, justice laxiste, désindustrialisation orchestrée, abandon volontaire de tous nos attributs de souveraineté, islamisation agressive, abandon des classes populaires, notre pays va à vau-l'eau.
La gauche et la Macronie, ces faux ennemis s’entendent sur l’essentiel : il faut dissoudre la France, affaiblir son peuple et réduire à néant les structures traditionnelles qui ont fait notre pays. Les uns pour préparer le grand chaos, les autres pour livrer notre nation à la mondialisation désincarnée.
Un seul exemple pour illustrer cette alliance anti-France : cette semaine, la majorité et la gauche se sont entendues pour préparer une nouvelle vague de régularisation massive de clandestins alors que nous vivons une crise migratoire sans précédent aux conséquences déjà désastreuses.

Pour  rebondir, le camp des patriotes et de la droite doivent s’unir, redevenir une force d’opposition réelle et préparer les conditions du redressement.
Cela commence par élire le plus de sénateurs d’opposition possible.

2. Le Gleut et Renaud-Garabedian déjà élus : ne pas gaspiller sa voix
Les petits arrangements décidés sans vous à Paris disparaissent petit à petit mais fonctionnent encore assez pour garantir l'élection acquise d’avance des candidats Le Gleut (LR) et Renaud-Garabedian (ASFE).
Ceux-là n’ont pas besoin de votre voix. 
La configuration de cette élection 2023 ne permettra à aucune liste d’avoir deux élus. Chaque voix supplémentaire pour ces listes sera donc une voix perdue pour la droite et une voix de gagnée pour la Gauche et la Macronie.

Utilisez votre vote autrement. 
Élisez un troisième sénateur d’opposition qui saura s’opposer vraiment au projet commun de dissolution de la France, de la Gauche et de la Majorité, et qui ne lui servira jamais de béquille. 

Vous êtes déjà un certain nombre à envisager de nous accorder votre confiance sur la base de nos propositions et le message que vous ferez entendre en élisant un élu de l’Union des droites aura des répercussions nationales et encouragera les partis d’opposition à sortir du statu-quo.

3. Candidatures de fantaisie ou de complaisance : Jauger du niveau de légitimité
La vie des Français de l’Étranger, et notamment celle hors Union Européenne, est une terre inconnue pour plusieurs candidats, y compris ceux qui sont à 2h de TGV.
Celles des responsabilités et de la connaissance des dossiers encore plus.

La légitimité est ailleurs : elle est dans l’engagement, la conviction et une expérience de vie à l’Étranger semblable aux 2 millions de FDE dans le monde.

Responsable de la fédération des Français de l'Etranger au sein de Reconquête! et président de la chambre de commerce de Miami pendant 4 ans, je suis confronté tous les jours aux problématiques des citoyens mais aussi à celles des entreprises françaises, ces grandes oubliées, qui désirent s’établir hors de France pour développer notre industrie.

4. Absence de débat : Quel programme ?
Vous l'avez constaté et regretté : aucun débat n’a eu lieu lors de ces élections.

Malgré mon appel à un débat filmé entre les candidats en début de campagne, l’échange d’idées et de confrontation de propositions n’a pas eu lieu. Les tractations et pressions en coulisse ont pris le dessus.

Mes engagements sont clairs et structurants : 

- Redonner aux élus consulaires des pouvoirs décisionnaires. Un élu, ça décide.
- Restructurer l'école de France à l'étranger en abolissant cette structure inutile et coûteuse qu'est l'AEFE et rattacher le réseau au Ministère de l'Éducation Nationale pour sécuriser ses budget, ses bourses et sa gouvernance
- Restaurer votre citoyenneté abîmée et mise en danger par les gouvernements successifs
Mes 3 propositions de loi incarnent ces enjeux.

Élu, je travaillerai à rallier le plus de sénateur FDE pour les appuyer, quelque soit leur appartenance politique.

5. Impuissance des élus : Quels soutiens pour agir vraiment ?
Un élu noyé dans un groupe parlementaire ne peut rien faire pour vous. Les non-actions des sénateurs LR et ASFE, qui siègent avec les LR, en est la parfaite illustration. Écrasés par des considérations de partis, ils suivent, espérant que leur déconnexion avec leur concitoyens de l’Étranger passe inaperçue. Les FDE n‘ont nul besoin d’un énième parlementaire LR.

Un élu esseulé est voué à rester spectateur. Sans soutien logistique, sans réseaux, sans personnalité d'envergure nationale pour les soutenir, il vit une belle expérience personnelle et peut voyager à son gré, mais son apport à la nation est au mieux anecdotique. 


Un groupe d'élus de conviction soutenus par un parti national et des équipes professionnelles a un impact certain.
“Quand Stéphane Ravier, sénateur, parle, il est seul mais il est écouté” confiait Jean-Claude Gaudin. 
Quand Stéphane Ravier est soutenu par le dynamisme de mouvement comme Reconquête!, il soulève des montagnes.

Marion Marechal, Guillaume Peltier, Nicolas Bay, Jean-Frédéric Poisson, Laurence Trochu, Stéphane Ravier et leurs partis respectifs m’ont apporté leur soutien dans cette campagne, et continueront aussi et surtout lorsqu’une fois élu, il faudra agir comme parlementaire. 

Mon engagement est un travail d'équipe au seul service de notre pays.
Ma liste est constituée de personnalités fortes, engagées, sérieuses, intègres, issues de toutes les régions du monde et qui travailleront avec moi tout au long de mon mandat.

Je reste toujours à votre disposition pour échanger directement ; pour cela contactez moi par courriel au fde@senatoriales2023-votrefrance.fr

A très bientôt, bien cordialement,

Alain Ouelhadj
Candidat de la liste d’Alliance des droites, des patriotes et des indépendants pour les Citoyens Français de l’Étranger